l'automobile française suite

Des marques françaises moins appréciées en Europe

Parallèlement, on assiste à une baisse la part de marché des marques françaises en Europe depuis l'an 2000, ce qui amplifie ce phénomène d'une production moins "made in France", d'après Inovev.

Face à la concurrence de Dacia (qui reste une marque roumaine même si elle appartient au groupe Renault) ou des constructeurs coréens Hyundai et Kia, la part de marché de la marque Renault est ainsi passée de 10,6% en 2000 à 7% en 2020. Dans le même temps, celle de Peugeot est passée de 7,7% à 6,4% et celle de Citroën de 5,1% à 4,3%.