les statistiques en France

Je ne vois pas comment nos politiques peuvent diriger un pays et prendre les bonnes décisions pour le pays avec un niveau aussi faible de l'outil statistique.

On le voit pour gérer une pandémie comme le Covid il aurait fallu mettre en place un outil statistique quasi temps réel et faire éventuellement appel à une société privée pour mettre en place cet outil.

actuellement le ministère de la santé dispose d'un "big data" extraordinaire qui n'est absolument pas exploité.

L'intérêt de mettre un bataillon de stagiaires pour traiter les données qu'on connaitra dans deux ans ( vu l'efficacité de l'administration ) n'a qu'un intérêt que relatif peut être pour une future pandémie avec un autre virus ou un microbe.

Nous avons de la chance que le virus ne soit pas trop mortel ( taux de mortalité/ personne infectée) mais imaginons que nous ayons eu a faire face à des taux de 1% ....

- aucune donnée sur le taux de Covid nosocomiale alors que cette information aurait permis de décider de l'intérêt d'ouvrir des centres dédiées COVID.

-aucune donnée sur les clusters : ecoles, hôpitaux, Ephad, entreprises, transports, réunion publique, je me pose vraiment la question sur l'organisation de la journée de travail d'un virologue, épidémiologiste, a part commenter d'ici delà les publications sur les Eskimos...

-aucune donnée sur l'efficacité des vaccins et faire un classement par population, classe d'âge, comorbidité.

aucune donnée sur les traitements alors qu'il aurait fallu laisser la chance a des equipes d'etudier les traitements....


Bref un fiasco complet sur cette thématique qui était à notre portée faute d'avoir mis au point des vaccins ou des traitements.


Non au contraire avec l'aide des médias on s'est attaché en France à vouloir démontrer l'inefficacité des vaccins et inventer des protocoles sanitaires qui ne reposent que sur du VENT et surtout éviter de faire de la pub au "bigpharma" pensant qu'avec le temps Institut Pasteur ou Sanofi nous pondrait bien quelque chose...


Merci encore à la médecine française qui aura perdu beaucoup de plumes dans ce combat planétaire en faisant de cette épidémie un combat syndical en se focalisant sur les lits de réanimation qui est l'unique variable d'ajustement de la politique sanitaire.


Une autre réflexion aurait été d'utiliser cette pandémie pour investir massivement dans la recherche et les moyens de production sur le sol français sachant que ce sera le defi de ce siècle. Que nenni on au contraire transférer nos compétences à "l'Europe" avec notre grande naïveté qui nous caractérise.

#covid

#yaac

#statistiques